19/04/2008

Hé oui Madame Badinter...

..."l'instinct maternel n'existe pas" disait-elle dans les années 80 *. Comme une révolution son livre a fait parler de lui, loin des images de Dolto et autres, la mère ne devenant plus que génitrice allait-elle perdre son statut?

 20 ans plus tard, deux enfants au compteur, je fais le bilan de ces lectures salvatrices. Bilan doux-amer entre craintes et révélation. Je n'aime pas Dolto et ses théories très médiatiques et bien pensantes. La thèse de Badinter me plaisait plus, révolutionnaire et avant-gardiste et répondant sans doute mieux aussi à mes idées et mon vécu.

Pourtant force m'est de constater qu'un jour d'août 97 une vague d'amour difficile à contenir, entre sourires et larmes m'a envahie. Ne réfléchissant pas et ne demandant rien, elle m'est apparue comme une évidence. Et en février 2003 même topo élan d'amour, larmes, sourires ne me quittent plus depuis presque 11 ans. Alors "instinct" ou pas?

La conclusion pour moi serait OUI instinct. N'ayant, pour ainsi dire, pas eu de mère au sens où je l'entends je ne pouvais reproduire un modèle connu. Aimée d'une autre que ma génitrice ma place de maman était une nouveauté, difficile conquête, angoissant mystère et finalement évident amour....Si ce n'est de l'instinct, qu'est-ce que ça pourrait être?

 Le bilan n'est pas pénible, juste perturbant, remettant en cause les vérités d'une enfance passée entre des acteurs, des comédiens de la vie avides de profit. Difficile de grandir avec ça? Boh non finalement le miroir aux alouettes m'a fait croire longtemps que mon enfance était heureuse et sans histoires.

Allez hauts-les-coeurs, parents de tout ordre que ce soit, de quelque niveau que ce soit, de Blankenberge ou de Charleroi, du moment que l'amour motive votre quotidien vos enfants grandiront dans de bonnes bases, prêts à affronter demain, avec ou sans bagage intellectuel ou financier. Sans jugement et sans crainte, le coeur léger, voilà ce que je vous souhaite de leur apporter ;)

 

 

Vivie en direct de pas chez elle mais qui avait envie d'écrire quelques mots ce matin ;)

 

*pour ceux qui ne l'auraient pas lu je conseille la lecture particulière de cet ouvrage: "L'amour en plus" Elisabeth Badinter, éditions Flammarion, 1980.

12:05 Écrit par vivie dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.